En 2018 la taxation des revenus de l’épargne et du patrimoine va augmenter

Article écrit le 06/07/2017 – Dernière mise à jour le 10/07/2017

Hausse de la CSG dès 2018 et report de la flat tax à 2019 au plus tôt : la taxation des revenus des placements et du patrimoine va augmenter en 2018. À partir de 2019, l’immobilier sera fortement pénalisé.

Aujourd’hui, les revenus du patrimoine et des placements sont tous soumis aux prélèvements sociaux au taux de 15,5% (seules exceptions : livret A, LEP, LDD, livret jeune). La CSG fait partie de ces prélèvements sociaux. Son taux actuel est de 8,2%.

Edouard Philippe l’a annoncé lors de son discours à l’Assemblée Nationale : l’augmentation de la CSG de 1,7 point sera effective dès 2018. En revanche, la flat tax, qui devait compenser la hausse de la CSG, ne sera mise en œuvre qu’en 2019, au mieux.

Par conséquent, en 2018, la taxation des revenus du patrimoine et des placements va mécaniquement augmenter de 1,7 point. La hausse de la CSG va faire passer les prélèvements sociaux de 15,5% à 17,2%.

Il faudra probablement attendre la mise en place de la flat tax, au mieux en 2019, pour revenir à une fiscalité un peu plus clémente sur les revenus du capital (assurance vie, pea, dividendes, livrets classiques, etc).

En revanche, les revenus issus de l’immobilier (revenus locatifs, plus-values immobilières) n’entrent pas dans le périmètre de la flat tax. Pour ces revenus, l’augmentation de la CSG est donc définitivement acquise. De plus, l’immobilier est doublement pénalisé avec la mise en place de l’impôt sur la fortune immobilière dès 2018.

Toute l’actualité utile pour votre patrimoine