ISF Impôt sur la fortune immobilière IFI

L’IFI : la réforme de l’ISF proposée par Emmanuel Macron

Article écrit le 12/05/2017

L’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) : le nouvel ISF proposé par Emmanuel Macron.

ISF : privilégier le risque face à la rente

Emmanuel Macron souhaite réformer l’ISF pour en faire un « impôt sur la rente immobilière ». Baptisé IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), le nouvel ISF ne serait plus calculé que sur la valeur du patrimoine immobilier.

Pour rappel, aujourd’hui, sauf exception (biens professionnels, oeuvres d’art, voitures de collection, etc), tous les actifs que vous possédez doivent être déclaré à l’ISF (épargne, bijoux, meubles, immobilier, voitures,  etc).

Avec l’IFI, les valeurs mobilières détenues (assurance vie, PEA, actions, etc) ne seraient donc plus intégrées au calcul de l’impôt sur la fortune. Selon Emmanuel Macron, cela permettrait de récompenser ceux qui orientent leur épargne vers le financement des entreprises et prennent des risques.

L’IFI fonctionnerait comme l’ISF actuel : tout foyer fiscal avec un patrimoine immobilier supérieur à 1,3 million d’euros y serait assujetti. Le barème et l’abattement de 30% sur la résidence principale seraient également maintenus.

Le mécanisme actuel de plafonnement de l’ISF qui permet de limiter l’impôt à 75 % des revenus serait lui aussi maintenu.

Ainsi, l’IFI n’engendrerait pas d’augmentation d’impôt. Il permettrait même de diviser par deux le montant moyen de l’ISF des contribuables qui y sont assujettis et permettrait même à de nombreux foyers de sortir du dispositif.

Le coût de cette mesure est estimé à 2 milliards d’euros par an. Elle serait financée par la « flat tax« , l’impôt forfaitaire sur les revenus du capital et par la hausse de la CSG de 1,7 point.

Toute l’actualité utile pour votre patrimoine