LMNP : le plafond du régime micro-BIC réhaussé à 70 000 €

Article écrit le 16/10/2017

LMNP : le régime micro-BIC

Aujourd’hui, les propriétaires bailleurs qui louent leur bien immobilier en LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) peuvent opter pour le régime micro-BIC si les revenus tirés des locations n’excèdent pas 33 200 euros. Avec le régime micro-BIC, seulement 50% des revenus locatifs bruts (c’est à dire les loyers) sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Le plafond du régime micro-BIC relevé à 70 000 €

Le projet de loi de finances pour 2018 présenté par le gouvernement comporte une mesure qui prévoit que pour les activités de prestations de services et les activités non-commerciales, la limite pour bénéficier du régime micro-BIC sera fixée à 70 000 euros maximum, au lieu des 33 200 euros actuellement pour les entrepreneurs individuels.

Cette mesure concerne donc le régime micro-BIC LMNP et, si elle est votée, permettra à un plus grand nombre de propriétaires de bénéficier de ce régime fiscal.

Les atouts de la location meublée LMNP

Une des questions incontournables à se poser lorsqu’on met un bien immobilier en location est de savoir si l’on souhaite louer le bien vide ou meublé.

Moins répandue que la location vide, la location meublée permet de répondre à la demande de logement des étudiants, des hommes ou femmes « d’affaires » qui cherchent un pieds à terrre, des expatriés et autres personnes mobiles qui ne souhaitent pas s’encombrer de meubles.

Montant des loyers, turn-over des locataires, coût d’entretien … la location vide et la location meublée comportent chacune des avantages et des inconvénients, mais c’est surtout sur le plan fiscal que se fait la différence la plus notable. De ce point de vue, la location meublée tire son épingle du jeu, notamment si vous voulez vous construire un patrimoine tout en percevant des revenus avec une fiscalité relativement clémente.

Toute l’actualité utile pour votre patrimoine