2100 l odyssée de la démographie

2100, l’odyssée de la démographie

Article écrit le 02/04/2018

Selon le dernier rapport de l’ONU, la population mondiale s’élève actuellement à 7,6 milliards et devrait atteindre 11,2 milliards en 2100. Comment cette croissance peut-elle redéfinir nos modes de vie ? À quels choix serons-nous peut-être confrontés ? 2100, l’odyssée de la démographie … faisons un peu de science fiction …

Une croissance de la population portée par le continent africain

Selon le dernier rapport de l’ONU, la population mondiale s’élève actuellement à 7,6 milliards et devrait atteindre 8,6 milliards en 2030, 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100.

La Chine (avec 1,4 milliard d’habitants) et l’Inde (1,3 milliard d’habitants) restent les deux pays les plus peuplés, représentant respectivement 19% et 18% de la population mondiale totale. La population de l’Inde devrait dépasser celle de la Chine d’ici environ 2024.

Carte population mondiale rapport ONU

Mais c’est en Afrique que la croissance de la population devrait être la plus forte : on s’attend à ce que la moitié de la croissance de la population se produise sur le continent africain. Au-delà de 2050, l’Afrique sera le principal contributeur à la croissance démographique mondiale. L’Asie devrait être le deuxième plus grand contributeur à cette croissance, suivie par l’Amérique latine et les Caraïbes, l’Amérique du Nord et l’Océanie, où la croissance devrait être beaucoup plus modeste. L’Europe est la seule région dont la population devrait être moins importante en 2050 qu’en 2017.

Démographie 2100 et … science fiction

Disparition de certains pays ?

Selon les projections réalisées par l’ONU, la croissance de la population va exploser dans certains pays (notamment en Afrique) et va se stabiliser dans d’autres.

Au contraire, les projections anticipent une diminution de la population telle dans certains pays que cela amène à se poser la question de leur disparition pure et simple.

Démographie monde 2100

Pays qui vont disparaitre ?

Démographie pays qui vont disparaitre

Pays qui se stabilisent

Démographie pays qui se stabilisent

Pays à forte expansion

Liberté ou contrainte ?

De telles projections démographiques soulèvent de nombreuses questions. Comment nourrir autant de personnes ? Comment endiguer le taux de natalité de certains pays ? Comment gérer l’espace « vital » ? Faudra t’il recourir à la contrainte pour mettre en place des solutions ou bien chacun sera t’il libre de décider ?

Comment nourrir autant de personnes ?

Pour nourrir plus de 11 milliards de personnes, l’ONU a imaginé deux scenarios :

– augmenter la production alimentaire de 60 à 70%. Question : notre Terre aurait-elle la capacité à subvenir à un tel besoin et avec quels impacts ?

ou bien

– réduire la consommation quotidienne à 2 500 calories par jour, ce qui revient à diviser par deux la consommation des pays occidentaux. Question : les populations occidentales réussiraient-elles à réduire leur consommation d’elle-même ou faudrait-il recourir à la « contrainte » ?

Comment réduire le taux de natalité de certans pays ?

Face à l’explosion anticipée de la natalité dans certains pays, peut-on mettre en place une politique de contraception ?

– peut-on se contenter de compter sur sur le volontariat ?

ou bien

– doit-elle résulter d’une politique Etatique ?

Si un pays n’a plus d’habitant ?

Si certains pays sont voués à disparaitre, que faire de ces territoire inhabités ? Pourraient-ils être vendu à un autre pays ? Avec un prix au km2 ?

La démographie est-elle une science exacte ?

Les projections démographiques donnent des tendances et permettent d’anticiper l’évolution des populations à long terme. Elles peuvent servir à mettre en place des politiques volontaristes sur la natalité, visant à infléchir ces tendances. Pour exemple, en 1940, d’après les démographes, la France était vouée à la disparition. Pourtant le baby boom d’après guère a permis de renouer avec la croissance.

Population française :

1810 : 30 millions

1900 : 40 millions

1930 : 41 millions

1940 : 40 millions

1947 : 40 millions

On pensait que nous allions disparaitre puis baby boom

2015 : 64 millions

2030 : 68 millions

2050 : 70 millions

2100 : 74 millions