Finance taux rendement

Taux immobilier : quelle est la tendance des taux actuels ?

Article écrit le 01/04/2021 – Par Pretto – Crédit photo : 123RF

Le taux d’intérêt des prêts immobiliers influent grandement sur le coût du crédit et surtout le montant des mensualités. Il ne cesse pourtant de fluctuer. Plusieurs facteurs expliquent cette évolution incessante.

Une bonne maîtrise du marché immobilier et de l’évolution du taux immobilier demeure indispensable. Cela vous permet d’avoir de bons arguments pour négocier le meilleur taux immobilier et le prix du bien en question. Dans ce sens, vous devez avoir des connaissances solides sur l’évolution historique des taux immobiliers et ses principales causes.

L’historique des taux d’intérêt en termes de prêt immobilier

Durant ces 20 dernières années, le taux de prêt immobilier a enregistré une baisse incessante.

Néanmoins, il ne faut pas oublier la crise de 2008 et le krach boursier de 2011 qui ont eu un impact non négligeable sur le marché immobilier.

En 2008, le taux immobilier a atteint le pic de 5 % et a complètement dégringolé l’année suivante. En 2009, il était de 4,5 %.

En 2011, le taux immobilier était de 4 %. Il a ensuite baissé pour redescendre jusqu’à 1,2 % au dernier trimestre de 2020.

Le taux immobilier global tend vers la baisse, toutefois, il faut reconnaître que parfois, il remonte la pente. Cette petite remontée a été enregistrée durant la crise sanitaire de 2020.

Bon à savoir : faisant référence aux taux immobiliers moyens, cette étude concerne uniquement le marché immobilier pour les particuliers.

L’impact de la crise de 2008 et de 2011 ne se limite pas sur le prix des biens et le taux immobilier. Cela a entrainé des changements sur le comportement des organismes prêteurs qui deviennent de plus en plus exigeants vis-à-vis de leurs clients.

La tendance des taux immobiliers en 2020 et en 2021

La crise sanitaire générée par la pandémie du Coronavirus a certainement entraîné une hausse du taux immobilier. Cependant, le premier déconfinement en France a été une grande opportunité ayant permis aux professionnels de reprendre leurs activités.

Entre août et octobre 2020, le taux immobilier a encore baissé, une situation en faveur des investisseurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Bon à savoir : l’évolution des taux immobiliers diffère en fonction de la durée de l’emprunt. Les prêts qui s’étalent sur une période de 20 ans ont effectivement enregistré une hausse de 0,1% en août 2020. À cette même période, les taux immobiliers pour les crédits sur 15 et 25 ans ont varié entre 0,05 % et 0,1 %.

Même si les taux immobiliers baissent et que l’économie retrouve son souffle, les banques ne bradent pas pour autant leurs offres. La majorité d’entre elles impose des critères d’éligibilité assez strictes avant de vous octroyer du crédit. Vous devez, par exemple, disposer d’un apport personnel et respecter le taux d’endettement maximum de 33 % pour obtenir un prêt immobilier.

Durant les 2 derniers mois de l’année 2020, la tendance globale des taux immobiliers manifeste une baisse, notamment pour les prêts sur 10 ans et sur 25 ans. Par contre, le taux immobilier des crédits sur 15 ans enregistre une hausse. Quant au taux immobilier sur 20 ans, il stagne.

En mars 2021, les taux immobiliers sur 15 ans (0,75 %) et sur 20 ans (0,91 %) ont connu une légère augmentation. Toutefois, ils restent très bas par rapport au taux ordinaire (1,04 % et 1,23 %).

Bon à savoir : les taux immobiliers actuels demeurent avantageux, la situation actuelle reste donc propice aux projets immobiliers.

Les principales causes de la fluctuation des taux immobiliers

Plusieurs facteurs entraînent la fluctuation des taux immobiliers. Il faut, cependant, préciser que ce marché se plie au taux directeur imposé par la Banque Centrale Européenne. Il en est de même pour les réglementations et les dispositifs établis par le trésor public. Les taux de prêt immobilier prennent également en considération les taux Euribor (Euro Interbank Offered Rate).

Bon à savoir : les banques françaises empruntent de l’argent auprès de la Banque Centrale Européenne. La fluctuation des taux de crédit de cette dernière a incontestablement un impact important sur les taux d’intérêt proposés par les banques. Une hausse des taux de crédit émis par la BCE augmentera les taux de prêt proposés par les banques françaises.

Vous pouvez vous fier aux OAT à taux fixe 10 ans (Obligations assimilables du trésor) pour évaluer leur fluctuation des taux immobiliers fixes.

L’Euribor représente la moyenne des taux de crédit appliqués par les banques européennes lorsque celles-ci empruntent de l’argent entre elles.

Quant aux prêts à taux variable, il faut considérer les taux Euribor 3 mois et 12 mois.

Bon à savoir : avant d’opter pour le taux fixe ou le taux variable, analysez les points forts et les faiblesses de chacune de ces formules. Vous pouvez commencer par simuler votre prêt en utilisant l’outil proposé par Pretto sur son site internet. Ce simulateur en ligne est gratuit et simple d’utilisation. Il donne la réponse à vos questions sur le coût du prêt, le montant des mensualités, le taux du crédit …