performance plateformes crowdlending prêt participatif

Comment choisir son PER (Plan Épargne Retraite) ?

Article écrit le 24/05/2020 – Dernière mise à jour le 28/06/2020 – Par MINGZI – Crédit photo : Fotolia

Vous souhaitez préparer votre retraite et vous avez choisi d’investir votre épargne sur un PER, mais vous ne savez pas comment choisir parmi tous les contrats du marché. Voici les principaux critères, caractéristiques et point de vigilance à prendre en compte pour choisir le PER individuel qui correspond à vos besoins et à votre situation personnelle.

Les premiers PER individuels (plan épargne retraite) ont été lancés en octobre 2019. Ce nouveau produit d’épargne retraite, introduit par la loi Pacte, a vocation à remplacer le PERP et le contrat retraite Madelin. Ceux-ci seront fermés à la commercialisation le 1er octobre 2020, mais les versements resteront possibles. L’épargne pourra également être transférée sur un nouveau PER. Que vous souhaitiez transférer votre épargne vers un PER ou tout simplement souscrire un nouveau contrat, quels sont les critères pour choisir un PER ?

Bannière placement direct

Les frais du PER

Les frais prélevés sur un PER sont nombreux, aussi, il convient de vérifier qu’ils ne sont pas excessifs. D’une manière générale, les frais sont moins élevés lorsque le PER est distribué par une banque ou un courtier en ligne. En effet, ces établissements ne possèdent pas de réseau de conseillers : ils ont donc moins de coûts fixes et cela se répercute directement sur les frais. En revanche, vous ne pourrez pas bénéficier de l’accompagnement d’un expert en retraite.

Il existe différents types de frais :

  • Les frais sur versement : ils sont prélevés à chaque fois que vous effectuez un versement sur votre contrat. Ils ne peuvent pas excéder 5% du montant versé. Ils sont en général offerts chez les banque et courtiers en ligne. Ils sont parfois négociables dans les autres établissements.
  • Les frais de gestion : ils sont prélevés tous les ans sur votre épargne et peuvent aller de 0,60% jusqu’à 1,5% de l’encours.
  • Les frais d’arbitrage : ils sont prélevés lorsque vous passez d’un support à l’autre et peuvent représenter jusqu’à 1% du montant arbitré.
  • Les frais d’arrérage : ils sont destinés à couvrir les frais « administratifs » de l’assureur lorsqu’il vous verse une rente viagère. Ils peuvent aller de 0% à 3% du montant de la rente viagère.
Si souhaitez transférer votre PERP ou votre contrat retraite Madelin

Si souhaitez transférer votre PERP ou votre contrat retraite Madelin sur un PER, il faut vérifier que les frais prélevés sur le PER ne vous sont pas défavorables par rapport à ceux pratiqués sur votre PERP.

Il faut également faire attention aux frais de transfert. Si votre PERP a moins de 10 ans, les frais de transfert vers un PER peuvent monter jusqu’à 5% de l’encours d’épargne. Si le transfert s’effectue au sein du même établissement, les frais sont en général offerts. Au-delà de 10 ans, les frais de transferts sont nuls.

Bannière placement direct

Les supports

L’épargne versée sur un PER peut être investie sur deux types de supports :

  • le fonds en euros
  • les unités de compte

 

L’épargne investie sur le fonds en euros est garantie … en théorie … En effet, avec le contexte actuel de taux bas, de nombreux assureurs ne garantissent le capital qu’une fois les frais de gestion déduits. Si la performance du fonds en euros devenait inférieure aux frais de gestion du fonds en euros (environ 0,90%), la performance du fonds en euros deviendrait négative … Il convient donc de vérifier les dernières performances du fonds en euros du PER ainsi que le type de garantie prévue dans le contrat. Une garantie brute signifie que le capital n’est garanti qu’une fois les frais de gestion déduits.

Par ailleurs, certains fonds en euros ne sont accessibles qu’en contrepartie d’un investissement minimum en unités de compte. Par exemple, certains assureurs exigent que chaque versement comporte au minimum 40% d’unités de compte. Il faut simplement vérifier que ce point est en adéquation avec votre profil investisseur et votre aversion au risque.

Les PER proposent en général toutes sortes d’unités de compte  : OPCVM, SCPI, ETF, etc. Il convient de vérifier que le contrat comporte une variété d’unités de compte suffisante pour vous permettre de bien diversifier votre épargne en terme de secteur d’activité, de géographie, de taille d’entreprise, etc.

Si souhaitez transférer votre PERP ou votre contrat retraite Madelin

Certains contrats assez anciens garantissent les taux de rendement sur le fonds en euros. Dans ce cas et en fonction du niveau de taux garanti, il peut être intéressant de conserver votre ancien contrat.

Les options de sortie en rente

Une fois à la retraite, le PER vous permettra de choisir entre une sortie en rente viagère et une sortie en capital. Aussi, il convient de s’assurer que le contrat propose suffisamment d’options de sorties en rente.

Une fois à la retraite, plus votre espérance de vie est élevée, plus le montant de votre rente viagère sera faible car l’assureur doit faire durer votre épargne le plus longtemps possible. Pour calculer votre espérance de vie, les assureurs utilisent la « table de mortalité » de l’INSEE. Les contrats qui garantissent l’utilisation de la table de mortalité en vigueur au moment de la souscription sont plus avantageux que ceux qui utilisent la table de mortalité en vigueur au moment de la liquidation car plus la table est ancienne plus l’espérance de vie est courte.

Tous les contrats proposent une rente viagère simple et une rente viagère réversible. Il faut s’intéresser également aux autres options de sorties en rente (rentes à annuités garanties, option dépendance, etc) proposées par le contrat afin d’avoir le plus de choix possibles au moment de la liquidation du contrat.