Les ETF : fonctionnement, avantages et risques

Article écrit le 10/08/2019 – Par Mingzi – Crédit photo : 123RF

Un ETF est un fonds d’investissement cherchant à suivre l’évolution d’un indice boursier. Comme tout autre placement collectif, il présente des avantages et des risques. Que faut-il savoir sur les ETF avant d’investir ?

Qu’est-ce qu’un ETF ?

L’objectif d’un ETF (Exchange traded funds), également appelé « tracker », est de répliquer le plus fidèlement possible les variations d’un indice boursier (comme par exemple le CAC 40) à la hausse comme à la baisse. Les ETF sont des fonds d’investissement émis par des sociétés de gestion et sont agréés. On dit qu’ils sont gérés de façon passive (par opposition aux OPCVM qui sont gérées de façon active) car leur objectif est de suivre les fluctuations de leur indice de référence, sans tenter d’obtenir une meilleure performance.

Les avantages des ETF

La simplicité

Un ETF peut être logé sur un compte titres, un PEA ou une assurance vie. Il permet d’accéder à l’ensemble des titres de l’indice de référence en une seule transaction. Transparent car composé des titres de l’indice de référence, il est facile à comprendre pour un épargnant.

Avec plus de 750 ETF cotés sur Euronext, l’éventail de choix d’investissement est large et varié. Il existe plusieurs types d’ETF : par exemple des ETF en fonction des zones géographiques, de la taille des entreprises, de la stratégie, des ETF sectoriels qui permettent d’investir dans un secteur d’activité précis comme par exemple la santé. Ainsi, un épargnant peut facilement investir sur un marché ou un thème donné.

La liquidité

Comme les actions, les ETF sont cotés en continu de 9h à 17h30 (bourse de Paris). Cela permet de les acheter ou de les vendre tout au long de la journée, contrairement aux OPCVM qui ne peuvent être généralement négociés qu’une ou deux fois par jour.

Des coûts réduits

L’absence de gestion active réduit considérablement les frais de gestion annuels des ETF. Ainsi, les frais de gestion sont nettement inférieurs à ceux des OPCVM : ils sont largement en-dessous des 1% (contre environ 2% pour les OPCVM). Par ailleurs, les ETF ne comportent pas de droits d’entrée.

Quels sont les risques des ETF ?

Le principal risque d’un investissement en ETF est le même que pour n’importe quel OPCVM : le capital investi évolue dans les mêmes proportions que l’indice de référence qui peut varier à la hausse comme à la baisse. Le risque de perdre tout ou partie du capital existe donc.

Les ETF sont en général très liquides, mais attention aux ETF qui suivent un indice de référence peu connu. Leur marché est plus confidentiel (moins de vendeurs et moins d’acheteurs) et ils peuvent de ce fait être peu liquides.

Avant d’acheter un ETF, il est également conseillé de vérifier la « tracking difference », c’est-à-dire à l’écart de suivi entre l’ETF et l’indice de référence, ainsi que sa capitalisation.