Quel salaire demander pour maintenir son niveau de vie pendant son expatriation ?

Article écrit le 24/04/2017

Conserver votre niveau de vie est un élément indispensable au bon déroulement de votre expatriation. Mais comment savoir si votre employeur vous propose un salaire suffisant compte tenu du coût de la vie, des charges sociales, des impôts, du coût du logement dans votre pays d’accueil ? Quel salaire devriez-vous lui demander pour être certain de maintenir votre niveau de vie et votre pouvoir d’achat ?

Peu d’informations sont disponibles pour les particuliers à ce jour, ou alors elles offrent une vision incomplète en se focalisant exclusivement sur la différence de coût de la vie.

Les enjeux de la rémunération à l’étranger

Pendant sa mobilité, le salaire en situation d’expatriation doit permettre au salarié de conserver le même pouvoir d’achat mais également la même capacité d’épargne que dans son pays d’origine. Cela implique d’analyser la rémunération dans le détail, en comparant :

  • le budget de consommation pour les dépenses de la vie courante,
  • les coûts liés au logement,
  • les différences d’imposition et de prélèvements sociaux obligatoires entre le lieu de départ et la destination.

Un outil pour aider les expatriés

Smart Expatriation est un outil qui existe depuis 2 ans et qui a vocation à aider les futurs expatriés en quête d’informations fiables sur leur package d’expatriation. L’outil rassemble l’ensemble de ces données et permet de découvrir quel salaire demander à l’étranger pour conserver la même situation financière que dans son pays d’origine. Les données sont mises à jour régulièrement pour garantir la fiabilité des résultats.

La méthode de calcul utilisée par Smart Expatriation, communément appelée méthode de la « Courbe en U », s’appuie sur une méthodologie largement pratiquée par les départements de Ressources Humaines Internationales.

Smart expatriation methode

La rémunération dans le pays d’origine :

  • Le salaire annuel brut de référence sert de base pour déterminer la rémunération équivalente dans le pays d’expatriation. Il correspond à la rémunération avant le départ pour un niveau de poste équivalent à celui proposé dans le pays de destination.
  • Le salaire net en poche, après déduction des impôts et des charges sociales, est réparti entre la portion du salaire dédiée à la consommation et au logement, et la part d’épargne restante.

 

La rémunération dans le pays d’accueil :

  • Un montant d’épargne identique est conservé pendant la mobilité.
  • Le budget de dépense est ajusté par un différentiel de coût de la vie entre la ville de départ et la ville de destination. La pondération peut être positive ou négative, les prix à l’étranger pouvant être plus ou moins élevés que dans le lieu de départ.
  • L’addition de ces éléments, auxquels s’ajoute une prime pour le logement, constituera le net « à garantir » pendant la mobilité.
  • Enfin, une rémunération brute locale est estimée en calculant les taxes et contributions sociales obligatoires dans le pays de destination.

Un exemple concret

Voici un exemple de rapport que permet de produire l’outil Smart Expatriation :

Exemple rapport gratuit Smart Expatriation

Essai gratuit

Smart expatriation

Toute l’actualité utile pour votre patrimoine