Que contient le fonds en euros de votre assurance vie ?

Article écrit le 05/12/2021 – Par MINGZI – Crédit photo : 123RF

Le fonds en euros représente près de 80 % de l’encours en assurance vie, soit environ 1.400 milliards d’euros. Que contient le fonds en euros de votre contrat d’assurance vie ? Le site GoodValueforMoney.eu (GVfM) a analysé la composition des fonds en euros du marché.

Les fonds en euros classiques

Les fonds en euros classiques représentent une part très majoritaire de l’encours de l’assurance vie investie en euros. Ces fonds en euros sont à la fois très liquides puisque l’épargne est disponible à tout moment et offrent également à l’épargnant la garantie du capital. Afin d’être en mesure de garantir la liquidité et le capital à tout moment, ils sont essentiellement composés d’obligations, actifs peu risqués et liquides.

Selon GoodValueforMoney.eu, à fin 2020, les fonds en euros classiques sont composés en moyenne de 79,1 % d’obligations (contre 79,8 % fin 2019), de 9,1 % d’actions (contre 8,5 % fin 2019) et de 6,7 % d’immobilier (contre 7,1 % fin 2019). Les assureurs vie ont donc légèrement augmenté la poche de diversification en 2020.

Les fonds en euros immobiliers

Comme leur nom l’indique, les fonds en euros immobiliers sont composés d’une part plus importante d’actifs immobiliers que les fonds en euros classiques. À fin 2020, ils sont composés en moyenne de 50 % d’obligations, 36,2 % d’immobilier et 6,7 % d’actions. Avec la baisse des taux d’intérêt, les assureurs vie sont à la recherche de solutions pour améliorer le rendement de leurs fonds en euros. Dans ce contexte, l’immobilier offre un meilleur rendement que les obligations tout en permettant une prise de risque modérée. Toutefois, l’immobilier est un actif peu liquide. C’est pourquoi, avec les contraintes imposées par les nouvelles normes prudentielles Solvabilité II et leur impact sur la marge de solvabilité des compagnies d’assurance vie, ces fonds ne se développent plus : selon GVfM, « les encours correspondants sont désormais stagnants, la quasi-totalité des compagnies ayant désormais fermé le robinet des versements sur ces fonds ».

Les fonds en euros dynamiques

Toujours dans un objectif de recherche de performance, les fonds en euros dynamiques sont composés d’une part plus importante d’actifs risqués (actions notamment). À fin 2020, ils sont composés en moyenne de 63,8 % d’obligations (contre 70,4 % fin 2019), 12,2 % d’immobilier (contre 11,9 % fin 2019), 15,2 % d’actions (contre 8,0 % fin 2019).

En raison des variations liées aux marchés actions, les performances de ces fonds peuvent être inégales et peuvent même tomber à 0 % certaines années. Avec la bonne performance des marchés financiers en 2021, les fonds en euros dynamiques devraient servir de belles performances en 2021 après une année 2020 plus délicate.

Selon GVfM, les fonds en euros dynamiques qui s’en sortent le mieux sont ceux qui possèdent une diversification sur les actions et sur l’immobilier et/ou ceux qui encadrent les flux d’entrée et de sortie.

Les fonds en euros de régimes de retraite

Les fonds en euros « de régimes de retraite » sont ceux des Plans d’épargne retraite (PER) individuels ou d’entreprises. L’épargnant s’engage sur une période d’investissement longue (10 à 30 ans), ce qui permet au gestionnaire financier de prendre plus de risque pour aller chercher plus de rendement. À fin 2020, ces fonds en euros sont en moyenne composés de 71,4 % d’obligations, 15,3 % d’actions et 8,4 % d’immobilier.

Les fonds eurocroissance

Les fonds eurocroissance ne garantissent le capital qu’à l’échéance contractuelle prévue avec le client (8 à 10 ans la plupart du temps). Aussi, ces fonds peuvent diversifier davantage leurs actifs. À fin 2020, ils sont composés en moyenne de 60,3 % d’obligations (contre 67,9 % fin 2019), 1,6 % d’immobilier (contre 2,5 % fin 2019) et 34,5 % d’actions (contre 24,2 % fin 2019).