Etienne 1er roi de Hongrie

La Hongrie : dernier envahisseur et premier défenseur de l’Europe ?

Article écrit le 29/04/2018

Le 8 avril dernier, la Hongrie a reconduit Victor Orban pour un troisième mandat de Premier Ministre. Avec 49% des voix et une forte participation, il a remporté une large victoire qui lui assure de conserver sa majorité des deux tiers au Parlement. En axant sa campagne sur la lutte contre l’immigration, il s’est posé en défenseur des valeurs chrétiennes face à l’afflux de migrants érigés en « ennemis de la nation », exploitant les angoisses de la société hongroise.

En quoi l’histoire et la géographie de ce pays expliquent l’élection d’un président défenseur de la chrétienté et anti-migrant ?

Dernier envahisseur : Les invasions barbares

Les Magyars sont les nomades venant des plaines d’Oural vers 840 et ont été le dernier peuple des invasions barbares au IXème et Xème siècle qui ont déferlé sur l’Europe.

Leur défaite à la bataille de Lechfeld par Otton le Grand en 955 est àl’origine de leur sédentarisation puis de leur christianisation en 1000.

Le 25 décembre 1000, Vajk devient Etienne 1er roi de Hongrie, fondateur du royaume de Hongrie. Il est couronné par le pape Sylvestre II.

Premier défenseur : En première ligne face aux envahisseurs depuis 800 ans

À l’Est : destruction par les hordes de Mongoles (1240)

Les armées mongoles écrasent la Hongrie en 1241, la moitié de la population hongroise meurt durant l’invasion. Les combats s’arrêtent avec la mort du grand Khan en décembre 1241, lorsque tous les « Princes de sang » de Gengis Khan retournent en Mongolie afin d’élire le nouveau Khan.

Au Sud : occupation par les turcs (1541 – 1699)

1526 : bataille de Mohacs. 20 000 hongrois menés par leur roi Louis II sont écrasés par Soliman le Magnifique et ses 80 000 cavaliers.  Le territoire hongrois est démantelé. « Jamais la Hongrie n’a retrouvé la taille ni l’indépendance qu’elle avait en 1526 ».

Au Nord : soulèvement contre l’URSS (1956)

Le 23 octobre 1956, le pays se soulève pour la liberté. Le 4 novembre 1956, les chars soviétiques entrent dans Budapest : 2 500 tués, 22 000 condamnations et 200 000 réfugiés. C’est la première insurrection dans le bloc soviétique.

Hongrie