Une loi pour favoriser le développement de l’autoconsommation d’énergie

Article écrit le 15/02/2017

La loi visant à favoriser le développement de l’autoconsommation d’énergie par des particuliers ou des entreprises vient d’être définitivement adoptée. Elle permet à un particulier de consommer le courant qu’il produit plutôt que de l’injecter dans le réseau. Une pratique assez rare en France mais pourtant développée dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou l’Italie.

Aujourd’hui, la production d’électricité par des particuliers est essentiellement solaire, via des panneaux photovoltaïques. La plupart du temps, ils revendent l’électricité produite au réseau public (ERDF) avant de la racheter à EDF ou à un autre fournisseur. Deux raisons à cela :

  • Il est difficile de stocker l’électricité à son domicile. Les panneaux photovoltaïques produisent beaucoup l’été mais la consommation d’électricité est plus importante en hiver. Pour être autonome, il faut donc disposer de batteries pour stocker l’électricité.
  • Jusqu’à recemment, ERDF rachetait cher l’électricité produite par les particuliers. Ces derniers rachetaient ensuite à un prix inférieur.

 

Les conditions incitaient plutôt les particuliers à la revente de l’électricité produite qu’à l’autoconsommation. Mais avec la baisse des tarifs de rachat (entre 12 et 24 centimes/KWh), la hausse des prix de l’électricité (16 centimes/KWh pour le tarif de base) et le coût des installations solaires quasiment divisé par deux en quelques années (environ 10 à 12 000 euros aujourd’hui), les conditions économiques deviennent de plus en plus favorables à l’autoconsommation. La nouvelle loi sur l’autoconsomation de l’énergie devrait accélerer cette tendance.

Que prévoit la loi sur l’autoconsommation de l’énergie ?

Elle vise à favoriser la généralisation des systèmes complets de production d’énergie à domicile et elle en pose le cadre légal, en obligeant notamment les gestionnaires du réseau électrique :

  • à faciliter les opérations d’autoconsommation
  • à prévoir un tarif spécifique pour l’utilisation des réseaux publics d’électricité

 

Les acteurs du marché se positionnent

EDF a ainsi lancé en juin 2016 une offre spécifique baptisée « Mon Soleil et Moi » destinée aux particuliers. Enedis propose son compteur Linky aux particuliers producteurs d’électricité solaire. Celui-ci permet de compter la quantité d’électricité vendue sur le réseau sans coût de raccordement supplémentaire. Engie devrait lancer son offre réservée aux particuliers en 2017.

Des start-up comme MyLight Systems ou Comwatt proposent des systèmes intelligents de gestion de l’énergie, comme par exemple ce boîtier électrique qui suit la production solaire en temps réel et déclenche, en conséquence, le fonctionnement des appareils gros consommateurs d’électricité.

Les fournisseurs de batteries domestiques se positionnenent également, mais c’est un marché plus restreint car il n’intéresse pour l’instant que les « puristes » qui souhaitent une autonomie  quasi totale.

Toute l’actualité utile pour votre patrimoine